EPIDEMIE D’EBOLA Á NOUVEAU DANS LA RD CONGO : RÉPONSES ET MESURES PRIS PAR DES EMPLOYEURS

EPIDEMIE D’EBOLA Á NOUVEAU DANS LA RD CONGO : RÉPONSES ET MESURES PRIS PAR DES EMPLOYEURS

Le Ministère de Santé Publique de la République démocratique du Congo a confirmé une épidémie de la maladie à virus Ebola (EVD) dans la région de Bikoro à la province de l’Equateur en 8 mai 2018. En 1ère août 2018, des nouveaux cas du virus Ebola ont été déclarés dans la province du Nord-Kivu encore par le Ministère de la Santé Publique. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et ses partenaires réagissent rapidement pour définir l’ampleur totale de ces cas nouveaux de l’épidémie.

Selon les rapports récents de l’OMS, un total de 77 cas d’Ebola ont été déclarés à partir de 5 août 2018. Sur ces 77 cas, 16 sont confirmés comme positifs, 27 sont confirmés comme probables, et il y a 34 décès confirmés. Une réponse multinationale et multi-institutionnelle est en cours.

A la lumière des événements récents, les employeurs dans le secteur ONG ont rapidement renforcé leurs réponses d’urgence. Plusieurs employeurs ont consulté Birches Group pour saisir comment répondre au mieux à l’épidémie, et savoir quelles actions que prisent les autres. Pour l’adresser, Birches Group a conduit une Enquête des mesures spéciales pour les employeurs dans la République démocratique du Congo (RDC) pendant les mois de juin et juillet 2018.

Dix-neuf employeurs ont participé dans l’Enquête des mesures spéciales, ou les employeurs sont demandés premièrement à indiquer où se trouvent leurs bureaux dans le pays. La majorité des répondants ont déclaré d’avoir des bureaux à Kinshasa (79%), tandis que le reste ont des bureaux à l’Est du Congo (52,6%), Lubumbashi (21%) et autres villes comme Mbandaka, Lualaba, Kasaï, Goma et Bukavu (36,8%).

Seulement un sur dix-neuf répondants ont déclarés qu’ils font la différence aux programmes de rémunération selon l’affectation ; tous les autres répondants appliquent les mêmes programmes de rémunération à tous les effectifs nationaux.

De plus, les participants de l’enquête sont demandés à élaborer aux actions spéciales pour adresser la situation instable du marché du travail congolais à cause de l’épidémie, à partir de leurs pratiques usuelles de rémunération.

Les résultats de l’enquête montrent que 63% n’ont pas pris aucune action ou ne prévoient aucune action dans les mois prochains, tandis que 37% des participants ont pris des actions spécifiques comme l’approvisionnement des primes de fin d’année, la couverture étendue d’assurance maladie pour les employés et leurs personnes à charge et l’approvisionnement de l’assurance vie comme les pratiques les plus communs depuis l’épidémie.

Birches Group recommande que tout employeur dans la République démocratique du Congo mette en place un Programme des Mesures Spéciales élaborant des étapes préventives que l’employeur va prendre au cas des événements instables et imprévus. Un Programme des Mesures Spéciales permet l’employeur à réagir rapidement et prendre des décisions en connaissance de cause des déclencheurs et des processus spécifiques, tout en restant cohérant à une approche axée sur le marché en ce qui concerne la gestion de rémunération. Surtout, un programme apporte la clarté aux employés et les responsables.

Birches Group publie des données de rémunération mises à jour pour la République démocratique du Congo trois fois par an, l’avril, le juillet et l’octobre. Ces mises à jour continues mettent toutes les informations actuelles à la disposition des abonnés.

Birches Group peut aider également les employeurs à concevoir leurs propres Programmes des Mesures Spéciales, pour adresser non seulement les cas d’urgence comme une épidémie d’Ebola, mais également la dévaluation élevée, l’inflation et des événements non-économiques comme les catastrophes naturelles.

Un Sommaire Exécutif des résultats peut être accédé ici (PDF). L’accès à l’Enquête des Mesures Spéciales complète est aussi disponible. Pour plus d’information, contactez-nous.

posted on August 15, 2018 / Africa, Blog, Featured, Surveys